Archive

Posts Tagged ‘boutique’

O.N.E. Objets Non Enfouis :: Haute couture 2.0 par Cul-de-Sac

 

Diplômée du collège Marie-Victorin en 1998 en design de mode (avec option fourrure), Mélissa Turgeon travaille depuis longtemps dans le monde de la mode et de la récupération de vêtements.

À la fin de ses études, elle dédie les cinq années suivantes à un travail acharné dans l’industrie de la mode. Après avoir survolé plusieurs aspects de cette industrie, elle se dirige dans le recyclage de vêtements où elle y trouve sa voie.

L’achat d’équipements l’a ensuite porté à louer un local et à donner naissance à l’entreprise Cul-de-sac. Cul-de-sac existe maintenant depuis sept ans et comporte deux boutiques et un atelier. L’entreprise présente des créations à partir de matières recyclées. Parmi les produits fabriqués, on retrouve des sacs de cuir, de fourrure, de jeans et de cravates. On retrouve aussi des vêtements, autant pour les hommes que pour les femmes.

Sa création Haute Couture 2.0, réalisée à partir de souris d’ordinateurs et pièces de clavier,  avait été présentée lors du défilé Mode Réc’Up en 2007.  Elle revient en force pour O.N.E., toujours d’actualité, pour nous rappeler à quel point les déchets issus des ordinateurs sont non seulement difficiles à gérer, mais de plus en plus abondants.

Personnalité associée: Robert Lepage
(Metteur en scène, scénographe, auteur dramatique, acteur et cinéaste québécois)


O.N.E Objets Non Enfouis :: Outfits from a New Era | Faites également la promotion de votre page

 

L’exposition O.N.E. | Objets Non Enfouis propose 16 tenues confectionnées à partir de déchets et de produits consommation de masse. Accompagnées de vidéos artistiques et de trames sonores tirées de la scène musicale canadienne, ces créations uniques présentent pièces de voitures, piles, peaux de saumons, déchets électroniques et autres résidus de notre société… sous un nouvel angle!

Des personnalités publiques, notamment Robert Le page, George Stroumboulopoulos, Julie Payette et Guy A.Lepage, ont accepté de soutenir la démarche artistique de l’exposition en autographiant un objet-déchet associé à l’une des créations.

Objets Non Enfouis est un projet réalisé par Vous êtes ici et sera exposé à la Biosphèrependant deux ans à compter du 3 décembre 2010.

 

Publicités

Marre des parapluies à usage unique!!

9 novembre 2010 2 commentaires

Non mais ça suffit! On paye ça 10-20$ et c’est même pas foutu de durer toute une journée! Bon, je ne m’attend pas à donner mon parapluie payé 10$ en héritage à Mini Moi, mais y’a quand même des limites. Il pourrait au moins durer une saison… ou au minimum, la semaine? On est capable d’aller sur la lune, faites un effort!

En plus ils sont même pas beaux.

Pour avoir un parapluie qui a de la gueule et qui est suffisamment solide pour supporter la brise Montréalaise, il faut mettre 40$… voire 80$! Mais qui paye 40$ pour un parapluie? Sûrement pas pas quelqu’un de distrait comme moi qui risque de l’oublier au premier arrêt d’autobus ou à la caisse du dépanneur…

Il y a tout de moins une chose qui me console… Il existe des éco designers qui ont trouvé un moyen de réutiliser nos cadavres de parapluie pour en faire autre chose.

Kolchic les a réutilisé pour concevoir les présentoirs à bijoux de sa nouvelle boutique La Garde Robe.

Située au 585 rue St-Jean à Québec, La Garde Robe, se spécialise en pièces  exclusives designées au Québec, dont sa propre griffe Kolchic fait partie.  Elle vendra bientôt ses bijoux sur le site L’Intercom.

J’ai vu chez Monde Ruelle des lustres et porte-manteaux fabriqués à partir des manches en bois.

Paraprès réutilise parapluies et parasols pour en faire des sacs qu’ils vendent en ligne.
www.parapres.ca

Tandisque Claude Bouchard en fait des robes…
Les fameuses robes parapluies qu’on aura vu entre autre à La vie en vert, et qui étaient exposées au dernier SIDIM. Fonctionnelle et chic à la fois, infroissable, portable de deux manières (en robe-tube ou en jupe), elle s’harmonise parfaitement bien à presque tous les accessoires en plus d’être passe-partout.

Las robes parapluies sont en vente à la Boutique Kamikaze Curiosités, au 4116, rue Saint-Denis à Montréal ou directement à l’atelier de l’artiste, qui peut aussi nous la faire sur mesure à partir de notre parapluie.

Pour faire don de votre défunt parapluie, vous pouvez le rapporter à un Éco Quartier de la ville de Montréal, ou prendre contact avec Claude Bouchard elle même.

contact@claudebouchard.ca
www.claudebouchard.ca

Vous en rêviez depuis si longtemps: Steven Guilbeault à moitié nu pour La Gaillarde!

17 septembre 2010 5 commentaires

Pardonnez moi la piètre qualité des photos, je les ai prise avec mon Iphone, timidement coincée entre, pour ne pas dire derrière, un cameraman et un vrai photographe…   Mais je ne voulais pas attendre que le vraies photos sortent pour être certaine d’avoir le scoop!

Et bien non, vous ne rêvez pas! LE Steven Guilbault a défilé hier soir, les tits à l’air, au Défilé mode éthique pour hommes de La Gaillade arborant j’aimerais dire fièrement, mais c’était plutôt timidement, un splendide bijoux Tomate d’Épingles.

C’était selon les sources de la boutique, le premier défilé pour hommes du genre au monde!! On y a vu défiler les créations de Atelier B, SOAP, Oöm, Cycle 8Musky, Misssoka, .tomate d’épingles., Noujica et YÜ Bijoux.

C’est donc officiel, après tant et mais OoOoOoOh tant de demandes, les gars, vous avez maintenant la chance de vous vêtir éco-responsablement vous aussi!

Ça va de mieux en mieux!

Exposition Vivante Les Perles Rares chez Tah-Dah

La semaine dernière a été bien remplie d’événements mode éco avec le tournage de la web série d’Écotrip, la finale du concours «Je m’emballe autrement», Le Grand Défilé Vert, le Salon National de l’Environnement, le tout commençant par l’Exposition Vivante des Bijoux Les Perles Rares le mardi en formule 5@7 à la boutique Tah-Dah.

Même si les macarons du Point G et l’hydromel Intermiel auront eu tout un succès, c’était surtout pour admirer la nouvelle collection de bijoux exposée sur des mannequins vivants que la boutique aura été comble une bonne partie de la soirée.  C’est Amélie Brault de Yü Bijoux qui nous aura éblouie par son talent de body painteuse. Et les chaussures El Naturaliste nous auront une fois de plus donner envie de courir s’acheter un billet de loterie dans l’espoir d’avoir les moyens nécessaires pour se procurer une paire de chacun des modèles exposés.

Ceux qui ont manqué l’événement sont tout de même chanceux que nos amies de chez Zélie y soient allées à leur place.  Que dire de plus : Admirez et courrez chez Tah-Dah vous procurer les colorés accessoires estivaux des Perles Rares.  Il faudra faire vite parce que les jumelles Dumais n’arrivent plus à elles seules à fournir à la demande sans cesse grandissante de leurs bijoux qui partent comme des petits pains chauds.

Tah*Dah

156, rue Jean-Talon Est

(514) 271-1313

Cliquez ici pour voir plus de photos

________________________________________________________________________________

[cincopa 10644298]

Glam Squat éco éthik take one : Une réussite!!!

14 avril 2010 1 commentaire

Photo : Rémy Boily

C’est le 8 avril qu’Annick Daigneault et moi convoquions au Gainzbar, designers, artistes de divers domaines, promoteurs, boutiques, curieux et pros du domaine éco pour une soirée Rézo Miss D sur le thème de l’éco-design.

On ne sait jamais à quoi s’attendre d’un premier événement.  Jusqu’à pas longtemps avant la date officielle, on avait encore un petit pincement d’angoisse de «y va tu avoir du monde???» qui s’est transformé en quelques jours par «On va être trop, va falloir refuser du monde!!!»

On voulait 50 personnes max, pour pas être trop tassés… on a busté à 85.

Avec ma fin de session qui bat de son plein, j’ai eu pas mal moins de temps et d’énergie que prévu à mettre sur le sprint final de l’organisation, en plus d’une entrevue de dernière minute à CIBL qui m’a fait arrivé méga turbo en retard à la soirée, je dois des sincères félicitations à ma comparse AnnickSynodik, qui s’auto-proclame créative-hyperactive… mais pour être franche, hyperactive est bien peu dire… tant d’énergie dans une si petite chose, c’est presque dangereux!!

Photo : Zélie

Car elle a tout géré seule, et ce fut un réussite!

Quant à moi, j’ai fait mon boulot d’entremetteuse en vous présentant les uns aux autres, ce qui ne m’a pas permit d’approfondir mes échanges avec vous et j’en suis désolée, mais la soirée semblait très animée et c’est ce qui compte!

Je vais quand même prendre un peu de temps pour remercier comme il se doit tous ces collaborateurs qui ont créé l’ambiance  propice à notre réseautage, en commençant bien sûr par :

Synodik , c’est une entreprise spécialisée en événement marketing ou réseautage.  Quand Annick m’a proposé pratiquement bénévolement d’infiltrer mon réseau de contacts pour organiser un Glam Squat Éco Éthik, j’étais folle de joie.  C’est une personne positive, dynamique et qui sait comment mettre les gens à l’aise.  N’hésitez pas à faire appel à ses services pour organiser vos événements promotionnels.  Vous ne serez pas déçu!

Photo : Rémy Boily

Les petites bouchées de Au Bosco Breton ont fait fureur… avouez que c’était pas facile de garder un air distingué quand Rod, le serveur (qui est en fait tatoueur) passait avec son plateau!  On a A-DO-RÉ.  Vous savez quoi…  le chef Gilles Jouët offre un service de traiteur… à domicile.  Pour les soirs de semaines surchagés… (en fin de session par exemple). On peut donc prolonger notre gourmandise à volonté!

Photo Rémy Boily

Mais comme on était là pour parler Éco Design (et non pour manger), il fallait bien mettre en valeur quelques uns de nos créateurs.  Notre première, nous l’avons dénichée par hasard, au Café Atomic, lors d’un meeting trop matinal (9h).  Sur notre ordre du jour imaginaire, on était rendu à parler de ce serait qui notre éco-designer vedette, et que ce serait cool d’avoir un créateur de bijoux.  Et là, la fille assise à la table à côté de nous nous dit : «excusez-moi, je veux pas avoir l’air d’écouter ce que vous dites, mais vous parler d’éco design depuis tantôt pis…»  Pis cette fille là, c’est Marie-France Roy, de Créations MF.  «En jouant sur l’asymétrie des formes, des matières et des couleurs, MF réussit à créer des contrastes à la fois étonnants et apaisants. Elle confectionne des bijoux à la fois composés de bois provenant de la récupération de retailles de lutherie, de métal (argent et nickel) et de pierres semi-précieuses.»

MF : bois de lutherie, cordes de guitare... Photo : Dany Stenvenson

Pour les vêtements, j’ai choisi une designer que j’ai trouvé sur twitter et dont je suis tombée en amour avec sa page Etsy.  Pour ceux qui pensent poussez un peu plus cet aspect là dans leur compagnie, commencez à la reagrder aller, elle  est un bon exemple à suivre.  Mais c’est aussi parce que ses blouses fabriquées à partir de tissu de kimono vintage seront trop ce qu’on voudra porter pendant les jours de canicule cet été, qu’on a demandé à Simone’s Rose d’être des nôtres et nous étions ravies qu’elle accepte!!

Photo : Rémy Boily

Merci à nos sublimes modèles : Marie-Evelyne Lessard, Catherine Castonguay, Karine Labelle.

Et merci à nos photographes qui ont immortalité le tout!!

Si vous désirez  voir  ou acheter des photo de la soirée, elles sont disponibles sur les sites web des photographes.

Pour les photos de Rémy Boily

Cliquez ici pour accéder aux photos de la soirée.

Vous pouvez commander directement sur le site.

Notre photographe collabo du blog Design-eco.ca était aussi présente!!

Marie-Christine de Zélie, photographiée par Rémy Boily

Allez sur le site de Zélie

http://www.zelie.ca/

En haut de l’écran à droite, entrez

No de client : ecolo

Mot de passe : ecolo

puis au même endroit, cliquez sur «Voir mes photos»

Vous pouvez commander par courriel ou par téléphone

Les photos choisies seront retouchées pour ajuster la luminosité et les couleurs

10$ la photo

Clin d'Oeil Éco

Le numéro d’avril du magazine Clin d’Oeil rend un hommage particulièrement réussi à nos éco-designers.

Vous pourrez y découvrir plusieurs créateurs de mode récup, éthique et biologique
ainsi que plusieurs boutiques sensas où vous pouvez vous procurez ces merveilles.
Ici quelques pages dans les quelles apparaissent les bottes El Naturalista mais aussi

.Tomate d'Épingles : nouveautés en boutique!

La nouvelle collection de bijoux et d’accessoires Tomate D’épingles est maintenant disponible en magasin! Woohoo!

via tomatedepingles.blogspot.com

%d blogueurs aiment cette page :